ACTUALITÉS

15/04/2021 - 7 Français sur 10 valident l’idée d’un « TOEIC à la française ». 

 

Orthographe, grammaire, vocabulaire, syntaxe… les pièges tendus par la langue française sont nombreux, mais les Français s’affichent confiants dans leur capacité à les déjouer. Plus de 7 Français sur 10 estiment avoir un bon, voire un très bon (2 sur 10) niveau de français.

Cependant, leur confiance faiblit fortement lorsqu’il s’agit d’écrire des mails ou des courriers professionnels. D’ailleurs, plus de 3 Français sur 10 se sont déjà vu reprocher 

leur niveau de français (notamment dans le cadre professionnel).

Attester officiellement de leur maîtrise du français ? 7 Français sur 10 se disent intéressés par une certification qui prouverait leur bon niveau.

* Enquête réalisée par Madeinvote du 19 au 20 mars 2021 auprès de 1053 répondants représentatifs de la population française. Leur représentativité est assurée par la méthode des quotas en termes de sexe / âge / CSP / région.

 

74 % des Français sont convaincus d’avoir un bon ou un très bon niveau, mais les jeunes estiment avoir beaucoup de lacunes.

Interrogés sur leur maîtrise de l’orthographe et de la grammaire, 30 % des Français reconnaissent avoir un niveau moyen. Les jeunes sont les moins à l’aise : le chiffre monte à 39 % chez les 18-24 ans.

Concernant le vocabulaire et l’expression, ce sont surtout les hommes qui estiment être très bons (27 % d’entre eux, vs 22 % pour l’ensemble des personnes interrogées). Et on trouve logiquement les CSP + (26 %) loin devant les CSP - (19 %), parmi ceux qui se jugent très bons.

 

Mais il y a la théorie et la pratique… 

 

Dans le cadre professionnel : 1 Français sur 2 a peur de faire des fautes.

Une crainte qui concerne 7 jeunes sur 10 !

47 % des Français redoutent de faire des fautes lors de la rédaction de mails ou de lettres professionnelles. C’est chez les 18-24 ans que cette appréhension est la plus importante : 68 % redoutent de faire des fautes. 

A l’inverse, les 65 ans et plus sont les plus sûrs de leurs capacités : 62 % n’ont pas peur.

Tous âges confondus, les hommes se montrent les plus confiants : 6 sur 10 n’ont pas peur de faire des fautes. 

 

3 Français sur 10 ont eu des remarques négatives sur leur niveau de français et ils sont tout autant à avoir été pénalisés…

Lorsqu’ils écrivent, 68 % des répondants avouent qu’ils font sûrement des fautes sans le savoir. Et 11 % reconnaissent faire régulièrement des fautes; parmi eux, on trouve surtout des jeunes : le chiffre grimpe à 24 % chez les 18-24 ans. À l’inverse, seuls 20 % des Français sont convaincus de ne jamais en faire.

Conséquence : 32 % des Français ont vu leur niveau remis en question. Et 29 % estiment même que cela les a pénalisés, puisqu’ils ont été confrontés à des remarques de collègues, des critiques de clients suite à la rédaction de mails, de rapports ou de comptes-rendus.

La maîtrise du français est tellement essentielle pour les employeurs que 15 % des personnes interrogées ont dû prouver leur niveau par des tests écrits ou une dictée. 

Parmi eux, on trouve surtout des jeunes : ils sont 27 % à avoir été confrontés à cette situation. 

 

8 Français sur 10 se disent prêts à passer une certification qui attesterait officiellement de leur niveau.

L’idée d’une certification en français est jugée pertinente par 7 Français sur 10 (68 %). Parmi les Français largement intéressés par le passage d’un test pour obtenir cette certification, les plus volontaires sont les 50 ans et plus : 86 % d’entre eux font part de leur enthousiasme. 

 

Charles Bimbenet, Directeur des Éditions Le Robert, déclare : « Depuis 2016, nous proposons avec Educlever la seule certification globale en langue française : orthographe, grammaire, expression et vocabulaire. 

Avec cette certification unique qui permet de mesurer et de faire valoir son niveau de français, nous répondons à une attente grandissante des entreprises et des recruteurs d’être assurés de la maîtrise du français de leurs collaborateurs actuels ou futurs. »

 

Michael Hiroux, Directeur Général Adjoint du Groupe Educlever, ajoute : « Pour mettre toutes les chances de leur côté, les candidats à la certification peuvent se préparer grâce aux parcours de formation que les centres de formation partenaires proposent, en distanciel ou en présentiel. Il est possible de passer l’examen partout en France, dans une cinquantaine de centres La Poste, dans les entreprises, universités, écoles ou organismes de formation. 

Mais surtout, et c’est la grande nouveauté, nous offrons maintenant la possibilité à tous de passer l’examen à distance, 100 % en ligne. Avec la surveillance à distance, l'organisation des sessions est simplifiée, la sécurité et la fiabilité de l'examen restent garanties. »

À propos du groupe Educlever

 

Éditeur de ressources et de plateformes numériques depuis 20 ans, le groupe Educlever est un acteur majeur du e-learning pour l’éducation et la formation. Les plateformes, les contenus et les formations que le groupe conçoit renforcent l’acquisition des connaissances et des compétences pour tous les apprenants. Avec les marques Maxicours, Orthodidacte, Enseigno et E-scope, l’innovation techno-pédagogique, l’adaptive learning, la qualité des contenus, la formation et le service sont au cœur de l’activité des équipes. Plus de 3 000 établissements d’enseignement et 5 millions d’apprenants utilisent les services du groupe Educlever partout dans le monde, notamment dans le cadre de projets portés par le ministère de l’Éducation nationale, les collectivités locales et les entreprises.

Le groupe Educlever compte une cinquantaine de collaborateurs, à Paris, Grenoble et Sophia-Antipolis.

Groupe-Educlever-avec-baseline.png